un artisanat de qualité

le maintien d'un savoir-faire en voie de disparition

Le crochet est une technique d'aiguille ancestrale, que nos grands-mères maitrisaient très souvent. Mais loin des napperons, fleuris et ajourés, le crochet a été remis au goût du jour, et permet de créer une large variété d'objets, de la pochette, au tapis en passant par les corbeilles de rangement.

C'est en 2008 que les premières femmes burkinabè ont été formées. Certaines d'entre elles avaient appris à crocheter enfants, à l'orphelinat où elles ont grandi.

Après plus de 10 ans de pratique, les femmes sont devenues des expertes. Elles sont désormais capables d'initier de nouvelles femmes à ce savoir-faire et de confectionner des objets de plus en plus techniques.

le choix du fait main

Choisir de faire fabriquer à la main, c'est aussi garantir un travail au plus grand nombre.

En effet, pour fabriquer une corbeille haute, que les femmes ont nommées "belles poubelles", il faut de 6 à 8 jours complets de crochet, soit environ 40 heures de travail.

Dès lors, il est impératif d'intégrer en permanence de nouvelles femmes au sein des groupes, car la demande de produits Facteur Céleste est forte. Les groupes de femmes se renforcent, ce qui permet également de démultiplier l'impact de cette activité économique dans le pays.

 

découvrir aussi nos engagements environnementaux et la vie de l'atelier